Agatha

En 1926, à l’âge de trente-six ans, Agatha Christie abandonne sa voiture sur un chemin de campagne avec à l’arrière quelques effets personnels, pas très loin du cottage où son mari passe le week-end avec sa maitresse. Pendant dix jours, toute l’Angleterre la recherche. Son mari est même soupçonné de meurtre. On la retrouve dix jours plus tard dans un hôtel du Yorkshire.

Si la disparition d’Agatha Christie n’est plus vraiment le mystère que ce fut à l’époque, ce qu’elle traversa vraiment dans ce moment si difficile et qui l’a poussée à faire de sa vie une fiction, reste assez flou. D’autant plus qu’elle n’a jamais rien voulu dire de cet épisode de sa vie, pas même dans son autobiographie…

Que se passe-t-il dans la tête d’un écrivain lorsqu’il ne peut plus écrire ? C’est à cette question que Frédérique Deghelt s’est intéressée en se glissant dans la peau de la reine du polar.

Acheter le livre